Janvier 2016 : Victoire ! L’ADENI obtient le retrait du projet de méthanisation

Après une année de combat acharné et forte du soutien de milliers de riverains et de tous les élus de la communauté de communes, l’ADENI  se félicite d’avoir réussi à obtenir le retrait du projet déposé par la SAS Saint-Louis Energies concernant l’exploitation d’une installation de méthanisation agricole et industrielle d’une surface de 4 hectares à Anthon.

Alors que la seconde enquête publique, n’avait pas encore abouti, Pierre Jargot président de Saint-Louis Energies et l’industriel Valterra Matières Organiques, les deux porteurs du projet ont décidé de renoncer devant l’opposition très forte et bien organisée des riverains et des communes avoisinantes. Couloir écologique, origine des déchêts, présence d’habitations proches, nuisances, incompatibilité avec le PLU, risque évident d’engorgement de la départementale D55 constituent les principales raisons de l’abandon du projet de métanisation. Pour autant, à l’issue de cette première victoire, l’ADENI reste sur le ‘’qui vive’’ et entend voir strictement observées la législation et les règles environnementales dans la commune d’Anthon. Cette vigilance renouvelée se justifie tout particulièrement alors même que les dirigeants de Saint-Louis Energies se préparent à lancer un nouveau projet d’unité de méthanisation  censée ‘’accepter près de trois fois moins de gisements entrants pour une puissance installée quatre fois plus petite que le projet initial’’ (source : communiqué de presse de Saint-Louis Energies – décembre 2015).

L’Association souhaite par ailleurs faire toute la clarté sur les conditions d’exploitation des la plateformes de compostage (Ferme Saint-Louis) situées au cœur de la zone A du PLU de la commune d’Anthon et s’insurge contre une dérive de la qualité des déchets traités qui n’ont plus rien de verts !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.