Les membres du bureau vous présentent

leurs meilleurs voeux

pour l’année 2017 !

 

Des actions sont en cours de préparation, n’hésitez pas soutenir l’association au moyen du renouvellement de vos adhésions,

elles s’avéreront précieuses dans les semaines à venir.

Cordialement,

Le bureau.

 

Le bureau

Anthon, le 09 octobre 2016.

Rejoignez nous !

Le bulletin d’adhésion est téléchargeable sur notre page ADHERER.

Vous pouvez y accéder  en cliquant sur le raccourci suivant  → ‘’Adhérer’’

Vous pouvez aussi toujours parvenir aux articles publiés en cliquant sur → ‘’blog’’ 

et vous plaindre des nuisances olfactives actuelles auprès de la Direction Départementale de la Protection des Populations en téléchargeant le formulaire de réclamation    ‘’ ICI ‘’.

106 réponses à “Accueil

  1. 1/ DIGESTAT :
    ATTENTION DANGER !

    L’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail), dans un avis récent (N° 2014-SA-0064 du 6 mai 2014) lance un cri d’alarme :

    >>> L’homologation des digestats n’est pas possible en l’état faute de pouvoir s’assurer l’innocuité de ces produits tant pour la santé publique que pour l’environnement.

    …..l’ANSES ne fait que confirmer les craintes!

    « Le digestat , issu du processus de méthanisation, est une « NOUVELLE » matière résiduaire organique destinée à l’épandage agricole. Cependant, la connaissance de l’impact de la digestion sur la valeur agronomique et sanitaire des matières organiques, ainsi que l’impact des digestats sur les propriétés biologiques/physiques/chimiques des sols, n’est pas suffisamment précis à ce jour. Les matières organiques entrantes et leur variabilités, les procédés de méthanisation et de post-méthanisation sont des paramètres qui peuvent impacter directement la valeur agronomique des digestats. »

    CONCLUSION extraite d’une étude réalisée pour l’ADEME et le Ministère de l’Agriculture en Octobre 2011.

    L’azote ammoniacal, très volatile, est présent en forte proportion à la sortie du méthaniseur : cela IMPLIQUE la nécessité, à l’épandage, de matériels spécifiques permettant d’enfouir le digestat.

    Si l’enfouissement est mal maîtrisé cela peut augmenter fortement la pollution de l’air.

    >>> de nouvelles bactéries;
    >>> botulisme;
    >>> pollution des nappes phréatiques.

    « Les interrogations les plus persistantes concernent le devenir des résidus médicamenteux et de produits de soins. »

    (Sabine Houot, chercheuse à l’INRA)

  2. Méthanisation égale méthane mais qui dit méthane dite aussi gaz a effet de serre ont devraient inviter le gouvernement à faire la cop 21 A ANTHON

  3. Bonsoir, je n’ai pu assister à la réunion pouvons-nous avoir un compte rendu de la situation, car là sa devient insupportable, ce n’est pas tolérable de supporter ses odeurs sa devient de pire en pire. Il faut alerter les services publics sur la situation, l’aire le soir est acide, il faudrait se munir d’un renifleur et faire analyser ce que nous respirons avant qu’il y est un drame? surtout que ses plateformes non rien à faire ici, elles sont sur la zone protéger. Il ne faut plus attendre il faut agir, les plaintes doivent pleuvoir pour que ses personnes nous respectes, il faut que la gendarmerie face des rondes la nuit pour constater ci il y a des camions qui déverse.

    Il fait beau,alors aller en famille vous promenez et prendre conscience du problème

  4. le manque d’information dans les mairies lorsque l’on pose des questions sur l’avancé du dossier ne laisse rien de bon présagé…
    l’intérêt financier est bien réel…
    encore la semaine dernière sur villette à la mairie personne n’était en mesure de nous informer…
    où se déroulera l’assemblée générale le 5 Novembre??
    cordialement

  5. Mais juste une question:
    pourquoi la sous-préfète demande le rapprochement de saint-louis auprès de notre Maire, est-ce que la décision est déjà prise ?????????????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *